Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/07/2012

Obama joue la transparence

1.jpg

Vous saurez tout, absolument tout dans les moindres détails: qui est venu? Quand? Combien de temps? Michelle était-elle présente? L'invité était-il là à des fins purement professionnelles ou a-t-il été reçu dans la résidence privée du couple présidentiel? Barack Obama a finit par se plier à l'une de ses promesses de campagne en 2008: depuis le mois de mars, des croisements de bases de données vous permettent de suivre les dons faits au camp démocrate et les visites rendues à la Maison-Blanche.


2.jpgIl aura mis 3 ans à le faire et on peut légitimement se dire qu’il a finit par s'y plier pour des raisons purement électoralistes mais le résultat est là : Les comptes rendus de voyages et de visites à la Maison-Blanche sont désormais disponibles sur le site ethics.gov. 7 bases de données gouvernementales sont mises à la disposition des citoyens par le Bureau d’information du président en vue, essentiellement, de faire se croiser les bases de données reprenant d’une part la liste de toutes les personnes qui ont rencontré un membre du gouvernement et, d’autre part, les chiffres de financements privés à des campagnes électorales, des dons de lobbys ou des plaintes pour violation de l’éthique. Une promesse de transparence qui plait à l’opinion publique.

En tapant, par exemple, le nom de George Clooney, on apprend que l’homme a fait un don de 2300$ lors de la campagne 2008, qu’il a soutenu financièrement les candidatures de Al Franken et Jack Conway au Sénat. Les bases de données croisées permettent, sans un clic supplémentaire, d’associer ces apports financiers à ses visites à la Maison Blanche. Il y a été reçu 7 fois entre février 2009 et mars 2012, dont deux dans le Bureau Ovale et une à la résidence privée de Barack Obama. La précision des infos est impressionnante. Son pote Brad Pitt a, lui aussi, eu les honneurs d’être reçu par le Président. Le site nous précise que, à sa demande (ou celle d’Angelina, ça quand même, ils ne nous le disent pas), le rendez-vous qui était prévu le 11 janvier dernier à 13h30 a été déplacé à 14h30.

1.jpg

3.jpgSarah Jessica Parker a,quant à elle, soutenu la campagne de Patrick Murphy lors de sa candidature au Congrès, à hauteur de 1.000$ mais n’a, par contre, jamais été reçue au 1600 Pennsylvania Av. contrairement à sa collègue Eva Longoria qui a visité la Maison-Blanche à 5 reprises, de la salle Roosevelt à la Résidence en passant par l’ East Room, consacrée aux cérémonies et grands diners. Et elle a du être bien reçue car, quelques mois plus tard, l’actrice de Desperate Houseweives s’est fendue d’un beau chèque de 17.900$ à verser au fond de campagne Obama 2012.

Le lien entre dons et contacts personnalisés avec le Président peut évidemment, dans le cas de personnalités plus polémiques ou proches de certains milieux, être particulièrement relevant.

S’ajoute à cette volonté de transparence deux autres sites : Financialstability.gov permet d’étudier de très prêt le plan de stabilisation budgétaire et recovery.gov se concentre sur le plan de sauvetage 2009 et l’utilisation précise du moindre dollar.

 

Les commentaires sont fermés.