Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/08/2012

Le documentaire anti-Obama entre dans le top 10 du box-office

Le documentaire "2016: Obama's America", réalisé par l'écrivain conservateur Dinesh D'Souza, en 13e position la semaine dernière, fait son entrée dans le top ten avec 6,2 millions de dollars récoltés. Basé sur le livre de D’Souza ‘The Roots of Obama’s Rage (Les racines de la colère d’Obama), le documentaire s'attache à décrire les Etats-Unis de 2016 si Barack Obama devait être réélu cette année. Il entend également démontrer que le Président, qui vit dans l’opulence de la Maison-Blanche, n’en a cure de savoir son frère bloqué dans un bidonville kenyan (Huruma, 800 000 habitants au cœur de Nairobi.). Si George parle de Barack avec calme et respect, comme s’il ne le connaissait quasiment pas, le journaliste insiste pour lui faire dire que le Président des Etats-Unis n’a rien fait pour lui venir en aide d’une quelconque manière.


Le frère de Barack Obama le dit pourtant en préambule : ‘Je suis une grande personne. Je peux prendre soin de moi. Barack m’aide comme il aide le monde : je fais partie de ce monde, donc il me vient en aide’. Mais en acceptant d’apparaître dans le documentaire à charge contre Barack Obama que prépare Dinseh D’Souza, son message risque d’être sérieusement mis à mal.

Les images font s’affronter les bidonvilles à la Slumdog Millionaire et le 1600 Pennsylvania Avenue. Et qu’importe que le principal intéressé ne ressente pas la haine que l’on veut lui accoler. En 2010, invité sur le plateau de TV5Monde, il disait ceci :  "Je voulais clarifier certaines choses : l’idée d’un bidonville est très négative et je ne crois pas que cela donne une bonne perception des choses. (…) J’essaie de dire aux gens privilégiés qu’il faut aider ces gens qui vivent dans des bidonvilles. (…) J’ai été élevé dans un bon quartier puis j’ai plongé dans le crime, la violence, les drogues. J’ai vécu là-bas les aspects positifs et les aspects négatifs du ghetto pendant 8 ans". Pas sûr qu’il ait été entendu par D’Souza qui ne présente qu’un aspect misérable de la vie de George Obama.

obama,george,d'souzaDe son frère, George Obama disait ceci : "J’ai été très fier de lui quand il a décidé d’être candidat à la Maison-Blanche. J’avais 5 ou 6 ans quand je l’ai rencontré. (…) Il a eu, ensuite, un grand impact sur ma vie. J’essaie, moi aussi, de faire des choses qui pourraient avoir un impact, aider les enfants dans les bidonvilles". Aveuglé par son sujet, D’Souza ne garde rien de ceci et se contente de se focaliser sur son idée de base : Barack Obama n’a rien fait pour venir en aide à sa famille kenyane.

Déjà en 2008, les opposants avaient ‘ressorti’ ce soi-disant frère perdu et, déjà, George refusait d’être étiqueté erronément : "J’ai été bien élevé. Je vis bien. Les magazines exagèrent tout" déclarait-il. Il semble que 4 ans plus tard, rien n’ait changé.

1.jpg

Le documentaire, résolument anti-Obama, sous-titré "Aimez-le, haïssez-le, vous ne le connaissez pas" fait un carton dans les salles US.

 

 

Caroline Grimberghs

14:20 Publié dans Pennsylvania Avenue | Tags : obama, george, d'souza | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.