Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/07/2012

Vente d'armes: une classe politique largement inerte

denver,aurora,batman,armes à feu

Quatre élus démocrates ont sonné "l'alarme" mardi lors d'une conférence de presse au Capitole, en réclamant l'interdiction des chargeurs de grande capacité. Mais à moins de quatre mois des élections présidentielle et législative de novembre, les élus prêts à prendre le risque politique de dénoncer les armes à feu ne sont pas nombreux.


Le drame d'Aurora (12 morts et 58 blessés) ne paraît pas suffisant pour créer un électrochoc. L'administration Obama en tout cas ne semble pas prête à mener la bataille. "L'avis du président est que nous pouvons prendre des mesures pour faire en sorte que les armes ne tombent pas entre de mauvaises mains, via les lois existantes", a déclaré dimanche le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

denver,aurora,batman,armes à feu

"Le silence est presque assourdissant quand on voit ce qui se passe", a déploré le sénateur Frank Lautenberg, qui estime qu'il est "temps pour notre pays de faire quelque chose" au sujet de la violence liée aux armes. Egalement présent à la conférence de presse mardi, le sénateur Robert Menendez a espéré que le drame d'Aurora allait provoquer un "débat national" concernant les ventes d'armes. L'élu a plaidé pour des lois "responsables" et "raisonnables" sur la question.

Le contrôle des armes et le port d'arme sont des questions épineuses aux Etats-Unis, particulièrement en période électorale. Le président démocrate s'est jusqu'ici montré prudent avant d'apporter son soutien à un changement de la loi qui pourrait le priver du soutien de nombre d'électeurs dans les Etats indécis ("Swing states").

Michael Bloomberg, le maire de New York, s'est insurgé: «Il est peut-être temps que les deux hommes qui veulent être président des Etats-Unis se lèvent et disent ce qu’ils vont faire». Mitt Romney, le candidat républicain, a estimé que «de nouvelles lois ne permettraient pas de changer quoi que ce soit face à de telles tragédies» tandis que BaracK Obama déclarait: "J'espère qu'au cours des prochains jours, des prochaines semaines et des prochains mois nous réfléchirons tous sur la manière dont nous pouvons agir sur ces actes de violence gratuite qui finissent par causer de sérieux dégâts dans le pays". Après le 6 novembre, sans doute ...

 

avec AFP et Reuters


Les commentaires sont fermés.