Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/08/2012

C'est parti pour le show politico-médiatique des conventions

charlotte,tampa,romney,obama,condoleeza rice,john mccain,bill clinton

Les conventions présidentielles, qui donneront le signal de la dernière ligne droite de la campagne électorale américaine, approchent. Les Républicains se réuniront à Tampa en Floride ce mardi tandis que les Démocrates ont opté pour Charlotte, Caroline du Nord, dès le 4 septembre. Le choix des intervenants à ces grands-messes politico-médiatiques n’est pas anodin.


En 2004, Barack Obama est choisit pour être le 'keynote speaker' (grand conférencier) lors de la convention démocrate intronisant le candidat John Kerry qui allait affronter G.W. Bush (et échouer) dans la course à la présidence. Il n'est alors qu'un petit sénateur inconnu de l'Illinois. Quelques minutes plus tard, il entame sa montée vers la gloire qui ne s'arrêtera qu'une fois installé confortablement dans le bureau ovale. Une mise en orbite politique, estiment les observateurs. Etre choisit comme 'conférencier' lors des cérémonies d'investiture de son parti est un pas politique majeur. C'est un rôle important, pour ceux qui sont choisit et qui y voient une tribune exceptionnelle mais aussi pour les candidats des deux camps, qui y voient l'opportunité de galvaniser les foules.

 

Organisées tous les quatre ans par les deux grands partis politiques, environ deux mois avant l'élection présidentielle, ces conventions ont deux objectifs principaux: nommer formellement les candidats du parti à la présidence et à la vice-présidence, et préciser le programme de gouvernement.

Les Républicains en Floride dès mardi

charlotte,tampa,romney,obama,condoleeza rice,john mccain,bill clinton

 Du côté républicain, la convention aura lieu à Tampa, en Floride. Initialement prévue à partir du 27 août, elle démarrera finalement le mardi 28 pour cause de nouvelle dépression dans les Caraïbes. La tempête Isaac pourrait atteindre l'extrême sud de la Floride avec une puissance proche de celle d'un ouragan.

Les deux personnalités majeures appelées à prendre la parole sont Condoleeza Rice, secrétaire d'Etat de George W.Bush et John McCain, candidat malheureux face à Obama en 2008. Ils seront accompagnés, sur scène, de l'ancien candidat à la primaire Rick Santorum et de Rand Paul, fils de Ron et sénateur du Kentucky, mais également de Nikki Haley, gouverneure de Caroline du Sud et de Susana Martinez, gouverneure du Nouveau-Mexique, respectivement les deux premières femmes à occuper ce poste dans leur Etat. C’est Marco Rubio, jeune sénateur de Floride, qui sera chargé d'introduire le discours de Mitt Romney. Jeb Bush, frère de George et ex-gouverneur de Floride, est également annoncé à la tribune.

Restait à choisir le 'conférencier d'honneur'. En 2008, il s'agissait du très apprécié gouverneur de New York au moment des attentats du 11 septembre, Rudolph Giuliani. Cette année, c'est le gouverneur du New Jersey, considéré comme l'étoile montante du parti républicain et un temps cité comme potentiel vice-président, Chris Christie, qui s'est vu octroyer cet honneur. On dit de lui qu'il est jovial et décapant. Un discours à suivre donc …

La convention s'étale sur 4 jours au Tampa Bay Times Forum et se clôturera sur l'intronisation officielle de Mitt Romney comme candidat républicain à la présidentielle 2012. 50.000 personnes dont 15.000 journalistes sont attendues pour assister notamment au concert du chanteur haïtien Wycleaf Jean, autrefois fervent supporter d'Obama qui, apparemment, à changer de camp ainsi qu'à l'hommage que rendra Ann Romney à son époux le premier soir de la convention.

Ces grands-messes sont également l'occasion d'introniser le futur programme de gouvernement en cas de victoire.  Chez les Républicains, le thème est choisit: 'Un avenir meilleur'. L'accent est mis sur les valeurs morales, conservatrices, avec notamment un chapitre important consacré au droit à l'avortement. La position du parti de Mitt Romney est strictement anti-avortement, même dans les cas de viol et d'inceste et propose de conférer au fœtus des protections constitutionnelles. La convention sera également l'occasion de présenter la refonte du système Medicare envisagée par les Républicains s'ils devaient obtenir la Maison-Blanche le 6 novembre prochain. Ces 'ateliers' seront réunis sous la bannière "Newt University" et les programmes expliqués aux supporters présents par Newt Gingrich.

Les Démocrates en Caroline du Nord dès le 4 septembre

charlotte,tampa,romney,obama,condoleeza rice,john mccain,bill clinton

Du côté démocrate, la convention aura lieu du 4 au 6 septembre à Charlotte en Caroline du Nord dans la Time Warner Cable Arena . Et le conférencier d'honneur a déjà été annoncé: il s'agit de Julian Castro, maire de San Antonio (Texas) et surtout hispanique, une communauté particulièrement importante à séduire pour remporter l'élection. Le lendemain, c'est Bill Clinton qui prendra la parole 'à une heure de grande écoute' annonce le programme. L'ancien président, seul démocrate à avoir enchaîné deux mandats depuis la seconde guerre mondiale, avait déjà fait cet honneur à Barack Obama en 2008.

Supportrice dévouée, Michelle Obama sera également l'une de celle qui prendra la parole à Charlotte et propose aux donateurs de la campagne de son mari de participer à un tirage au sort leur permettant peut-être d'assister à cette convention au premier rang, assis à ses côtés.  On compte parmi les autres intervenants l'ancien président Jimmy Carter, le maire de Chicago et ancien secrétaire général à la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, le gouverneur du Massachussetts, Deval Patrick, premier gouverneur afro-américain,  mais aussi John Kerry qui, comme John McCain pour Mitt Romney, rend la pareille à Barack Obama qui, en 2004, avait accepté de prendre la parole pour encourager les démocrates à faire de John Kerry leur futur président.

Vous pourrez suivre les discours des conventions en direct sur la chaîne 'politics' dédiée par YouTube aux élections US.

 

Caroline Grimberghs

 

Commentaires

"50.000 militants dont 15.000 journalistes"

Écrit par : Julien | 27/08/2012

Les commentaires sont fermés.