Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/08/2012

La religion de Romney peut-elle lui être préjudiciable ?

mormon,romney,religion

Mitt Romney est mormon. C’est une religion relativement inconnue en Europe, qui traîne derrière son appellation un certain nombre d’images, erronées ou pas. Quand on dit mormon, on pense polygamie. On pense ‘vie ascétique’, faîte de chasteté avant le mariage, de soirées familiales imposées tous les lundis pour étudier l’Evangile. On voit défiler les images de la série ‘Big Love’ mettant en scène Bill Paxton entouré de ses 3 femmes et multiples enfants dans un quartier résidentiel du désert de l’Utah. Et inévitablement, on se demande si ces pratiques sont compatibles avec la fonction présidentielle. Dans un premier temps présenté comme un handicap important pour le candidat républicain, son appartenance au culte mormon provoque de moins en moins de réactions. Bernadette Rigal-Cellard, spécialiste des religions contemporaines nord-américaines à l’Université de Montaigne-Bordeaux 3, explique les spécificités et les implications politiques de la religion de Mitt Romney.


‘De deux maux, ils préfèrent le moindre’

"Il faut savoir, avant tout, que la pratique de la chose politique est très courante au sein de la communauté mormone. Mitt Romney n’est pas le premier à s’y frotter, à commencer par son propre père qui a tenté d’obtenir l’investiture face à Nixon en 68 et qui a ensuite occupé des postes importants et fut notamment Gouverneur du Michigan. Les mormons sont, à 90% républicains, mais le mormon le plus puissant actuellement est un démocrate ; il s’agit d’Harry Reid, président du Sénat et donc 3e personnage le plus puissant dans l’ordre protocolaire aux Etats-Unis" explique-t-elle.

Bernadette Rigal-Cellard le reconnaît : au départ, beaucoup pensaient que la candidature de Mitt Romney n’avait aucune chance d’aboutir. "Les mormons sont profondément détestés par les évangélistes qui refusent de les considérer comme des chrétiens et les voient comme le diable. Il y avait donc très peu de chance qu’il obtienne l’investiture. Mais il a notamment disposé du soutien de Pat Robertson, grand leader évangéliste, qui a déclaré que ce n’était pas un souci pour lui et Romney est parvenu à écraser tous ses adversaires et à s’imposer dans son parti. Une fois cette étape franchie, les évangélistes vont se ranger massivement derrière lui car ‘de deux maux, ils préfèrent le moindre’ et un mormon est préférable, à leurs yeux, à un Noir que beaucoup croient encore musulman, Barack Obama". (Ndrl : une étude du Pew Research Center’s Forum montre que 17% des personnes interrogées pensent que Barack Obama est musulman).

mormon,romney,religion

Légende photo: Le Temple Mormon de Salt Lake City

En quelques mots, qu’est-ce exactement que le mormonisme ? Certaines personnes en parlent comme d’une secte, d’autres comme d’une religion. Qu’en est-il exactement ?

C’est un culte assez complexe, né en 1830 aux Etats-Unis qui s’inspire largement du calvinisme. La différence principale par rapport aux religions chrétiennes s’exprime dans la ritualisation. Inexistants dans le protestantisme et le calvinisme, les rituels mormons sont nombreux et s’inspirent de la franc-maçonnerie. L’accès au temple est exclusivement réservé aux membres ayant accédé à un certain niveau d'initiation, obtenu après passage d’un examen devant l’évêque au cours duquel le fidèle doit prouver ses connaissances du culte mormon mais également qu’il mène une vie moralement acceptable. Il doit aussi s’acquitter du payement de la dîme et ensuite, seulement, il aura accès au temple. Une autre grande rupture avec les religions chrétiennes est la croyance des mormons en la divinisation de l’individu. S’il respecte toutes les règles, l’homme va pouvoir se diviniser. Dans le culte mormon, Dieu n’est qu’un homme qui s’est perfectionné. C’est un culte qui emprunte un certain nombre d’aspect au protestantisme et au catholicisme mais qui est plus américain que les autres.

mormon,romney,religion

Légende photo: Reconstitution historique d'un rituel mormon

à Palmyra, dans l'Etat de New York

C’est une religion que l’on connaît peu en Europe et qui existe essentiellement aux Etats-Unis.

Il est intéressant d’observer que, comme toutes les religions, le mormonisme emprunte de nombreux éléments à la culture dans laquelle il s’est enraciné. C’est une religion qui a absorbé les grands traits de la société américaine : l’admiration vis-à-vis des ‘self made men’, une grande égalité entre les gens, un élitisme pyramidal, etc. C’est une religion éminemment américaine, qui correspond à l’esprit américain et va jusqu’à la sacralisation de l’Amérique, vue comme la terre promise. On dénombre 5 millions d’Américains baptisés selon les rituels mormons. Et c’est un nombre qui gonfle énormément ces dernières années : ils baptisent à tour de bras et poussent comme des champignons. Cela s’explique par deux éléments : ils ont un taux de natalité galopant et il n’y a pas de longue éducation religieuse pour rejoindre le culte. En Belgique, ils seraient 6000 et 478.000 dans toute l’Europe.

Mitt Romney peut-il être considéré comme un mormon ‘pur et dur’ ?

Oui, clairement. Il paye sa dîme, il a été missionnaire en France, il est très pratiquant.

Quelles sont les positions de l’Eglise mormone qui sont les plus difficiles à défendre aux yeux des citoyens américains et qui pourraient porter préjudice au candidat républicain ?

Premièrement, si tous les hommes sont des prêtres, ce n’est pas le cas des femmes : elles ne peuvent pas se diviniser et, jusqu’en 1978, les Noirs n’étaient pas admis dans l’Eglise mormone. Ce sont deux communautés importantes dans une élection américaine qui pourraient être échaudées par ce passé. De plus, certains les confondent encore avec les Amish, qui vivent complètement retirés du monde, ce qui n’est pas le cas des mormons. Troisièmement, les rituels secrets abordés plus haut et les référence à la franc-maçonnerie sont encore des choses qui effraient les citoyens : le mariage éternel, le baptême des morts, toute une série de cérémonies secrètes, méconnues et effrayantes pour les non-initiés. Ceux qui sont admis à participer aux cérémonies jurent de ne pas en révéler le contenu sous peine de sévères représailles. Et pour finir, certains clichés sont encore bien ancrés et notamment celui de la polygamie qui a été interdit par l’Eglise majoritaire il y a plus d’un siècle mais est maintenue par un certain nombre d’églises dissidentes. Les ancêtres de Mitt Romney se sont d’ailleurs exilés au Mexique pour pouvoir vivre librement leur polygamie et le père du candidat républicain est né au Mexique pour cette raison. Mais, lui, ne l’est pas ! Au-delà de cela, une étude du Pew Research Center’s Forum a démontré que pour la majorité des Républicains, la religion de Romney importe peu. 80% de ceux qui déclarent savoir qu’il est mormon ne sont pas dérangés par cela. L’étude démontre également que les Républicains interrogés ne désirent pas en savoir plus sur les croyances religieuses de Mitt Romney.


L’étude du Pew Research Center’s Forum révèle également l'ambivalence du public sur le rôle de la religion dans la politique. 67% estime important qu’un président ait de fortes convictions religieuses, une opinion qui a peu changé au cours de la dernière décennie. Et plus de la moitié disent qu'ils sont à l'aise avec le fait que les politiciens expriment leurs croyances religieuses. Dans le même temps, 66% des personnes interrogées estiment que la religion perd de son influence sur la vie américaine.

Une évolution qui tempère l’importance du choix religieux, insolite aux yeux des Européens, du candidat républicain.

Caroline Grimberghs


POUR EN SAVOIR PLUS/ Bernadette Rigal-Cellard publiera, en septembre, aux éditions Albin Michel, un ouyvrage complet intitulé: 'La religion des mormons'.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.