Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/08/2012

"La Maison Blanche descend toujours plus bas" dénonce Romney

romney,obama,tampa,conventions,présidentielle,campagne

- Vous êtes mahonnêtes!

- Non, c'est vous!

- Non, c'est vous!

"Les Américains savent que c'est une élection importante, ils méritent mieux que ça" a déclaré Mitt Romney ce lundi. On n'aurait pas mieux dit ... La campagne se résume à un échange d'aimabilités en tout genre qui ne volent pas bien haut ...


Le candidat républicain dénonce plusieurs déclarations récentes et controversées des démocrates, dont celles du vice-président Joe Biden qui avait estimé que les propositions de Mitt Romney sur les banques revenaient à "remettre des chaînes aux pieds" des Américains. "Monsieur le Président, ramenez votre campagne de division, de colère et de haine à Chicago et laissez-nous reconstruire et réunifier l'Amérique" a déclaré, lyrique, Mitt Romney lors d'un passage dans l'Ohio la semaine dernière.

De son côté, l'équipe du président sortant, au cours de l'été, a braqué les projecteurs sur le passé de Mitt Romney, cofondateur du cabinet de capital-investissement Bain Capital, qui lui a permis d'amasser une fortune de 250 millions de dollars (200 millions d'euros), parfois via des délocalisations ayant détruit des emplois américains. Barack Obama tâcle par ailleurs Mitt Romney sur ses impôts: "Le peu d'éléments qu'il a divulgués indiquent des investissements au Bahamas, ou des comptes suisses, ce qui montre selon moi un manque de volonté d'assumer les responsabilités" inhérentes à la fonction présidentielle, estime-t-il.

 

romney,obama,tampa,conventions,présidentielle,campagne

Quelques jours plus tôt, une polémique digne des meilleures séries Z avait attiré l'attention des médias: M. Romney, qui s'exprimait devant quelque 10.000 personnes rassemblées à Commerce dans le Michigan (nord), a rappelé que lui et sa femme étaient nés dans l'Etat. Et d'ajouter: "Personne n'a jamais demandé à voir mon acte de naissance. Ils savent que c'est ici que nous sommes nés et que nous avons grandi". Même si M. Romney a ensuite assuré qu'il ne s'agissait pas d'une attaque contre M. Obama, ses déclarations ont fait resurgir une polémique aux relents racistes entretenue de longue date par certains ultraconservateurs sur la légitimité du premier président noir des Etats-Unis à occuper son poste.

On n'oubliera pas non plus cette information de haut-niveau: un juge texan a brandi la menace d'une guerre civile et d'une intervention de l'ONU en cas de réélection du président Obama, demandant pour y faire face une hausse des impôts afin d'engager de nouveaux shérifs capables d'empêcher un déploiement des forces onusiennes. Tom Head, juge du comté de Lubbock au Texas, affirme que Barack Obama va céder "la souveraineté des Etats-Unis à l'ONU" s'il sort vainqueur de l'élection présidentielle du 6 novembre, une décision inacceptable pour les Texans qui, selon lui, pourraient prendre les armes.

Et puis, au cas où cette élection serait encore un peu trop sympa, Barack Obama a décidé de mettre un terme à la tradition de courtoisie selon laquelle l'autre candidat ne fait pas activement campagne pendant la convention de son adversaire. Alors que les républicains sont réunis à Tampa en Floride, le président sortant ne respectera pas la trêve: il envoie son vice-président en Floride, tandis que lui traversera trois Etats (Iowa, Colorado et Virginie). Il y prononcera des discours dans des établissements universitaires en pleine rentrée, s'assurant un public jeune et enthousiaste. Michelle Obama, quant à elle, est attendue sur le plateau de David Letterman mercredi soir.

La courtoisie? Voilà un mot que les deux candidats ne semblent pas connaître ... Quand la bataille est serrée, tous les coups sont permis.

Les commentaires sont fermés.