Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/08/2012

Ann Romney, guillerette, nous parle d'amour

tampa, ann romney, mitt romney, convention

Elle est apparue toute guillerette, dans un robe rouge flash et des petits escarpins noirs, ses cheveux blonds au vent et quelques bijoux dorés, aux oreilles et aux poignets. Elle faisait presque des bonds avant d'entamer son discours, au moment de saluer la foule de quelques 35.000 sympathisants républicains réunis à Tampa pour la convention. Ann Romney avait un objectif: déclamer au monde son amour pour son mari, l'humaniser et faire de lui le futur président des Etats-Unis.Elle a ri, elle a fait "whoo whoo", elle s'est montrée joyeuse, légère et amusante. Au programme: love & Succes Story. Et une conclusion: "Vous pouvez faire confiance à Mitt".

Toutes les photos de la convention

Toutes les vidéos de la convention

Le show politico-médiatique des conventions


tampa,ann romney,mitt romney,convention"Je ne vais pas vous parler de politique ou de partis. Beaucoup de questions importantes seront abordées pendant cette convention mais moi, ce soir, je veux vous parler avec mon cœur, avec nos cœurs. Ce soir, je veux vous parler d'amour". Et elle semblait impatiente de s'y mettre, Mitt ayant début de semaine, annoncé que le discours de son épouse lui plaisait beaucoup.

Les pancartes "Women love Ann" fleurissaient un peu partout dans l'assemblée quand la First-maybe Lady s'est exclamée, bouche rouge carmin: "Waw, what a welcome!" Derrière elle, des photos en noir et blanc des moments de bonheur familial de la tribu Romney. Tout est sur les rails, Ann peut commencer à dérouler les mots choisis avec attention pour redonner une couche d'or à la stature d'homme présidentiel de Mitt Romney.

tampa,ann romney,mitt romney,conventionA 62 ans, celle qui a rencontré son époux à l'école primaire semblait avoir retrouvé toute la légèreté de son adolescence, chacune de ses phrases étant ponctuée par un "exciting'", "waw, "wonderul", "amazing" ou autres termes visant à démontrer à quel point Ann Romney était contente d'être là. "Je veux vous parler de l'amour que je ressens pour un homme rencontré il y a des années, je veux vous parler de l'amour que nous ressentons tous, ici, pour ce merveilleux pays, je veux vous parler de l'amour si profond que seule une mère et un père peuvent ressentir pour leurs enfants et les enfants de leurs enfants. Et je veux que l'on pense ce soir à l'amour que nous portons à nos frères et sœurs américains qui traversent des moments difficiles, qui ont le sentiment que le travail ne s'arrêtera jamais, qui se demandent comment ils vont payer leur loyer. J'ai traversé tout le pays et je vous connais!" a-t-elle lancé en préambule, enchaînant sur une ode aux femmes: les mères -célibataires, mariées, veuves - les grands-mères, les grandes soeurs. "J'entend vos voix et je vous aime, les femmes! Vous savez ce que c'est que de travailler plus dur, de rentrer le soir s'occuper des enfants, d'appeler le médecin en urgence quand votre enfant est malade, d'assister à la remise de diplôme de vos enfants. Vous êtes le meilleur de l'Amérique. Vous êtes l'espoir de l'Amérique, qui n'existerait pas sans vous". Le discours de l'épouse du candidat républicain ne lésine pas sur l'admiration qu'elle ressent vis-à-vis de ses 'soeurs' et n'hésite pas à encenser la difficulté de la vie, qu'elle juge normale et presque désirable: "Nous ne nous attendons pas à ce que cela soit facile" conclut-elle, avant d'entamer une déclaration d'amour en bonne et due forme à son mari depuis 43 ans: Mitt Romney:

"Il me faisait rire. 5 enfants et 18 petits-enfants plus tard, je suis encore amoureuse de ce garçon rencontré à l'école et il me fait toujours rire". Lucide, Ann Romney enchaîne: 'Vous pouvez ne pas être d'accord avec les politiques que Mitt entend mener, mais le Massachussetts [Ndrl: Etat dont Mitt Romney a été gouverneur] n'est qu'à 30% républicain donc ce n'est pas vraiment un choc pour moi" s'amuse-t-elle devant Paul Ryan, Condoleeza Rice et 35.000 de leurs plus proches amis. "Mais laissez moi vous dire que personne ne travaillera plus dur pour faire de ce pays un meilleur endroit où vivre. Il est l'homme dont ce pays a besoin. Je peux m'engager à une chose: cette homme n'échouera pas". Standing ovation. Opération réussie pour Ann Romney. La presse encense son discours au lendemain de son intervention.

Point d'orgue de ces 20 minutes de discours vibrant: Mitt Romney a rejoint son épouse sur scène, le temps d'un baiser, sur un air de "My Girl" des Temptations.

 PORTRAIT: Ann Romney, l'anti-féministe

 Caroline Grimberghs

Les commentaires sont fermés.