Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/09/2012

Michelle Obama joue la même partition qu'Ann Romney

charlotte,convention,michelle obama,ann romney

On ne change pas un scénario gagnant: Ann Romney avait séduit l'assemblée lors de la Convention républicaine, désormais présentée comme "l'atout cœur" de Mitt. Michelle Obama entend bien ne pas laisser la place si facilement et dégaine les mêmes armes que son adversaire: souvenirs heureux des premiers mois d'amour sans le sou, témoignage émouvant d'une mère de famille comblée et ode à l'Amérique, à ses citoyens, à son Président.


charlotte,convention,michelle obama,ann romneyÉlégante robe rose, bijoux discrets, foule acquise à sa cause, pancartes brandies indiquant 'We love Michelle': la First Lady est apparue sur la scène de la Convention démocrate réunie à Charlotte pour tenter d'électriser la foule. Les Obama sont des communicants dans l'âme et Michelle l'a prouvé encore une fois, offrant aux milliers de personnes présentes un discours empreint de patriotisme, d'émotion et d'humour.

En commençant par encenser les citoyens américains - militaires, hommes du feu, sauveteurs dans les villes frappées par les catastrophes naturelles - Michelle Obama a fait référence à sa vie de First Lady qui, ces 4 dernières années, lui a permis de voyager à travers tous les États-Unis: "Tous les jours, les gens que je rencontre m'inspirent. Tous les jours, ils me rendent fière. Tous les jours, ils me rappellent à quel point nous sommes bénit de vivre dans la plus merveilleuse nation sur Terre". Un discours américaniste à l'extrême, tout comme les speechs proposés par les Républicains réunis à Tampa la semaine dernière: ils ne répèteront jamais assez combien leur patrie est, à leurs yeux, la plus belle, la plus grande, la plus forte des nations, parlant "American Dream" dès que l'occasion se présente. Autre leitmotiv des politiques américains: la valeur travail, encensée comme nulle part ailleurs au pays des self-made-men. Michelle Obama ne déroge pas à la règle et décrit avec vigueur la volonté de tous de travailler dur pour assurer à leurs enfants une vie décente.

charlotte,convention,michelle obama,ann romneyTout comme Ann Romney l'avait fait pour son candidat de mari, Michelle Obama s'est ensuite attachée à présenter son époux et sa famille comme des gens ayant la vie la plus normale qui soit: "J'étais un peu inquiète il y a 4 ans pour ce que tout cela allait impliquer pour nos filles. Avant d'arriver à Washington, nous vivions une vie remplie de plaisirs simples: des samedis au foot, les dimanches chez les grands-parents, et nos soirées romantiques avec Barack se limitaient à ciné ou resto mais pas les deux parce que, comme toute mère épuisée, je ne pouvais pas rester éveillée". Succès dans l'assemblée à chaque fois qu'un coin du voile est levé sur la vie de famille si parfaite du Président démocrate, surtout quand la First Lady enchaîne: "J'aime profondément la vie que nous avons construit pour nos filles. Et j'aime profondément l'homme avec qui j'ai construit cette vie".

Tout comme Ann Romney l'avait fait pour son candidat de mari, Michelle Obama a dépeint leurs premières années de vie commune avec force détails. Chez les Romney, on vivait dans un sous-sol avec une table à repasser comme table à manger. Chez les Obama, Barack faisait la cour à Michelle dans une voiture tellement déglinguée que la jeune femme pouvait voir la route défiler sous ses pieds, moins bien chaussés que les élégants escarpins roses portés aujourd'hui. "Nous étions si jeunes, si amoureux, et si endettés ...". Elle est ensuite revenue sur la sclérose en plaques de son père, appuyant bien fort sur l'empathie de son assemblée, insistant sur la volonté inébranlable de cet homme malade de bosser dur pour payer ses factures et envoyer ses deux chérubins à l'université. "Pour mon père, c'était cela être un homme!".

charlotte,convention,michelle obama,ann romneyPlus sérieuse et grave que ne l'était Ann Romney, particulièrement guillerette pour son discours, Michelle Obama a loué l'humilité, la gratitude, le respect comme valeurs clés de la candidature démocrate, assurant que "devenir Président ne change pas la personne que vous êtes, cela la révèle" et affirmant que Barack Obama avait mené son premier mandat avec un agenda bien à lui, loin des considérations électoralistes de certains, lui conseillant de laisser la difficile réforme des soins de santé à son successeur. Tout comme Ann Romney, Michelle Obama s'était vu attribuer la lourde tâche de convaincre l'électorat féminin du bien fondé de la candidature de son époux. Désireuse de remplir sa mission au mieux, c'est la voix toute tremblotante que Michelle déclare: "A la fin de la journée, mon rôle le plus important reste celui de 'maman en chef'". Elle est revenue sur la nécessité de laisser aux femmes la liberté de disposer de leurs corps en toute liberté, décochant une flèche acérée aux propos républicains sur le viol et l'avortement."Pour Barack, ce ne sont pas des questions politiques mais des questions personnelles" affirme-t-elle. "Il sait ce qu'est le 'rêve américain' parce qu'il l'a vécu et il veut que tout le monde dans ce pays ait la même opportunité".

Vraies ou pas, les déclarations de Michelle Obama ont fait mouche.Opération séduction réussie: tout comme Ann Romney, elle est l'atout coeur de son candidat de mari.

Caroline Grimberghs

 

Les commentaires sont fermés.