Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/10/2012

Mitt Romney l'a prouvé: il peut avoir l'étoffe d'un Président

débat,colorado,denver,mitt romney,barack obama

Tout le monde s’accorde pour le dire: le premier round a été remporté par Mitt Romney lors du débat électoral qui l’opposait au Président mais également candidat Barack Obama. Le démocrate serait-il tombé de son piédestal de champion de la comm’, d’habitude toujours à l’aise, détendu et plein d’humour, une image qu’il se plait à entretenir à coup de vidéos sur son site Internet et autre opération séduction ?  Pour la première fois, Romney se présente comme un homme ayant l’étoffe d’un président.


débat,colorado,denver,mitt romney,barack obamaIls se sont serrés la main, tout sourire, puis Jim Lehrer, ancien présentateur de l’émission NewsHour sur la chaine PBS, qui a déjà animé 11 débats présidentiels, est entré dans le vif du sujet en moins de 30 secondes : «Commençons par l’économie. Quelles sont vos principales différences sur la manière dont vous allez créer de nouveaux emplois ? Vous avez deux minutes chacun ».

C’est parti pour 90 minutes de débats entre les deux candidats à la présidence des Etats-Unis, débat pendant lequel le mot le plus utilisé par Barack Obama n'est pas choisit par hasard: "différence". Six sections de 15 minutes dédiées à des thèmes cruciaux de la campagne, en commençant donc, par celui qui concerne le plus l'Américain moyen: l'emploi. Le Démocrate parle de «nouveau patriotisme économique» assurant que les Etats-Unis se porteront mieux si leur middle class se porte mieux également. Romney lui répond : «Nous pouvons vous aidez, tous, mais en entamant un nouveau chemin que celui adopté ces 4 dernières années», et le Républicain de balancer les 5 points forts de son programme économique, le tout en 1 minute 30.

Ils se sont ensuite attardés sur Obamacare, le système de santé mis en place pendant le premier mandat du candidat démocrate, le déficit public, et le rôle de l’Etat. Tout du long, Barack Obama a défendu son bilan avec ardeur mais semblait tendu face aux mimiques souriantes de Mitt Romney et ses saillies offensives. "Où est la flamme? Obama est apparu très éteint hier dans le premier débat présidentiel face à un Mitt Romney alerte et décontracté" estimait Stéphanie Fontenoy, correspondante de La Libre Belgique aux Etats-Unis.

Cravate bleue pour le démocrate, rouge pour le républicain, tous les deux affublés d’un costume sombre et sagement rangés derrière leur pupitre respectif : les deux candidats se sont montrés classiques et sans surprise. Alors que Mitt Romney s’adressait directement au Président, semblant lui demander de rendre des comptes, Barack Obama n’a pas quitter la caméra des yeux, s’adressant aux Américains. Les observateurs semblent penser, ce jeudi matin, que le choix stratégique d’Obama n’était pas nécessairement le bon, donnant le sentiment de snober son adversaire.

"Mitt a gagné ce débat en articulant efficacement sa vision positive pour une Amérique meilleure et les solutions spécifiques nécessaires pour y parvenir. Le Président, quant à lui, a simplement proposé les mêmes idées que par le passé, qui ont échoué et "écrasés" la classe moyenne comme le dit si bien Joe Biden" s'est réjoui Paul Ryan, candidat vice-président, quelques heures après la fin du débat. Un sentiement partagé par certains journalistes pourtant clairement positionné en faveur de Barack Obama, à l'image de Andrew Sullivan, collaborateur de "Newsweek" : "Vous savez combien j'aime ce type (..) mais c'était un désastre" écrivait-il ce matin. Le Président Obama a notamment été très critiqué pour ne pas avoir osé mettre sur le tapis la question des "47% d'Américains assistés" auxquels Mitt Romney faisait référence dans une vidéo filmée en caméra cachée et qui a mis un sacré coup dans l'aile de la campagne républicaine. Obama a-t-il eu peur de passer en mode offensif? Stephanie Cutter, campaign manager pour Barack Obama le reconnaiît elle-même: "Romney a gagné sur le style ... mais pas sur la substance" modère-t-elle de suite.

Cette bonne performance du républicain, à la traîne dans les sondages, suffira-t-elle à renverser la tendance? Dans un sondage express, quelques minutes après le débat, CNN rapportait que 67 % des téléspectateurs donnaient Romney vainqueur. Réponse dans 34 jours ...

Les commentaires sont fermés.