Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/10/2012

En réalité, ils sont 15 en course ...

barack obama,mitt romney,jill stein,gary johnson,roseanne barr

Virgil Goode Jr mène campagne pour le Parti constitutionnaliste

Qui l'eut cru? Ils sont 15 candidats à l'élection présidentielle américaine. Non, Mitt Romney et Barack Obama ne sont pas les seuls à se disputer l'investiture suprême. Le système politique américain est tel qu'un "petit candidat" n'a, non seulement aucune chance d'être élu Président mais n'a pas la moindre opportunité de faire son trou dans la campagne ni même de remporter le moindre 'grand électeur' le 6 novembre prochain.


Le bipartisme est intouchable au pays de l'Oncle Sam. La loi du "winner takes it all", que nous avons tenté d'expliquer ici, prévoit que le candidat qui arrive en tête dans un Etat remporte l'ensemble des grands électeurs de cet Etat (Exemple: 55 en Californie, 3 dans le Vermont). Dès lors, le candidat qui parviendrait, par miracle, à grappiller quelques pourcentages dans un Etat repartirait quand même bredouille. En 2000, le candidat indépendant Ralph Nader réalisait un exploit en obtenant 2,7% des voix au niveau national, sans que cela ne s’en ressente d’une quelconque manière dans le processus électoral.

La manne financière infinie dont dispose Mitt Romney et Barack Obama leur permet également d'occuper l'intégralité de l'espace médiatique ne laissant que les miettes à leurs adversaires, invisibles pour les citoyens.

13 candidats tiennent encore bon, malgré tout mais seuls deux d’entre eux pourraient, mathématiquement, encore entretenir l’espoir d’accéder à la Maison-Blanche. Il s’agit de  Gary Johnson (Libertariens) et Jill Stein (Verts). Les autres ne se présentent pas dans suffisamment d’Etats que pour que cela soit, ne fut-ce que sur papier, possible. Citons par exemple, dans cette catégorie, Virgil Goode (parti constitutionnaliste) et Rocky Anderson (parti de la justice). Le plus âgé d’entre eux est Jack Fellure qui, à 81 ans, se présente au nom du Prohibition Party. La plus jeune a 36 ans : Tiffany Briscoe a tenté l’investiture démocrate et celle du Tea Party avant d’opter pour une candidature indépendante.

Deux candidats réclament de pouvoir débattre avec Obama et Romney

barack obama,mitt romney,jill stein,gary johnson,roseanne barrGary Johnson, 59 ans, est l'ancien gouverneur – républicain- du Nouveau-Mexique. Il n’est donc pas un illustre inconnu. Inscrit dans 47 Etats américains sur 50 pour l'élection du 6 novembre prochain, il récolte entre 4 et 6% d'intentions au niveau national. Il atteindrait les 7% d’intentions de vote dans « son » Etat, le Nouveau-Mexique et 10% en Ohio.

Il représente les Libertariens, un parti aux idées économiquement libérales et socialement relativement progressistes, notamment en matière d’immigration. Ce courant, qui se distingue par sa volonté de réduire au maximum le rôle de l’Etat, réunit quelques 250.000 militants. Avant d’opter pour cette option, il a espérer un instant devenir le candidat républicain pour l’élection présidentielle de 2012 mais s’était ensuite rétracté en faveur de Ron Paul.

Son programme prévoit un retour des soldats d’Afghanistan, une plus grande ouverture des frontières, la légalisation du cannabis, l’autorisation du mariage homosexuel et l’abrogation de loi autorisant l’avortement (qu’il défend malgré tout à titre personnel). Ses côtés atypiques dans la course à la présidence ? Il se déclare protestant, mais non pratiquant, et est divorcé. Deux évènements de sa vie privée qui ne cadrent pas avec le profil classique des candidats à la présidence aux Etats-Unis.

Visitez son site


barack obama,mitt romney,jill stein,gary johnson,roseanne barrJill Stein, inscrite dans 44 Etats, dispose quant à elle de près de 2% d'intentions de vote. Cette pédiatre de 62 ans, juive, mariée et mère de deux enfants, défend une ligne politique résolument à gauche. Les points centraux du programme qu'elle propose au nom des Verts américains prévoit un système de santé universel, un accès gratuit à l'université, l'annulation des dettes colossales contractées actuellement par les étudiants américains et la mise sur pied d'un moratoire sur les saisies des maisons, devenues monnaie courante dans certains quartiers, après l'explosion de la crise des sub-primes.

Une part importante de son programme est évidemment consacrée aux questions climatiques pour lesquelles elle propose la mise en place d’un Green New Deal. Précisons, pour l'anecdote, que les primaires de son parti l’opposaient à l'actrice Roseanne Barr, mondialement connue pour son rôle dans la série "Roseanne" diffusée aux Etats-Unis dans les années 90 (et qui se présente finalement pour le parti Paix et Liberté). Jill Stein est également connue pour avoir affronté Mitt Romney dans l'élection pour le poste de gouverneur du Massachussetts en 2002. Elle est notamment soutenue par le célèbre philosophe Noam Chomsky.

Visitez son site

Caroline Grimberghs

Les commentaires sont fermés.