Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/10/2012

Romney peut-il gagner l’élection ? Peu probable ...

katya long,mitt romney,barack obama

Romney peut-il gagner l’élection présidentielle américaine et faire mentir tous les sondages qui, depuis des mois, annoncent Obama vainqueur ? Sa prestation remarquée lors du premier débat l’opposant au Président démocrate n’est pas passée inaperçue et les médias y sont allés de leurs éloges, affirmant que le républicain prouvait, enfin, qu’il avait l’étoffe d’un Président. Mais n'est-ce pas un peu court ? 90 minutes d’une prestation sans fausse note où l’homme est parvenu à apparaître comme modéré face à un Obama effacé suffiront-elles à faire oublier le programme résolument conservateur défendu par la ticket républicain depuis le début de la campagne ?


"Une renversement est possible. En politique, tout est possible. Mais il faudrait vraiment qu’une accumulation d’éléments jouant en sa faveur affluent pour que Romney puisse déjouer tous les pronostics" estime Katya Long, spécialiste de la politique américaine à l’ULB. Et de citer notamment deux prochains débats tout aussi désastreux pour Obama et de mauvais indicateurs économiques. Des facteurs auxquels elle ne croit pas : "Statistiquement, la victoire est peu probable. Obama va se ressaisir. Il est conscient qu’il a été médiocre et ne refera pas les mêmes erreurs".

En ce qui concerne l’économie, le sujet le plus important pour la classe moyenne américaine aujourd’hui, tous les signaux sont au vert pour rassurer Barack Obama : "Les chiffres du chômage révélés la semaine dernière sont une très bonne nouvelle pour le Président. Et au-delà des chiffres, la perception des Américains sur ce point là s’annonce également excellente : les Etats-Unis entrent dans une bonne période pour le recrutement saisonnier avec la préparation des fêtes de Thanksgiving et de Noël. Même si, en chiffres, cela n’est pas significatif, en perception, c’est fondamental : les gens voient leurs proches trouver un job et cela renforce la confiance".

Pour la première fois depuis le début de la campagne, la moyenne de sondages réalisée par le site spécialisé RealClearPolitics (RCP) a accordé mardi une avance à M. Romney, le créditant de 48% des voix contre 47,3% au président démocrate sortant. Ce résultat s'inscrit dans la continuité du décrochage de M. Obama depuis sa mauvaise prestation au débat de Denver au Colorado (ouest) le 3 octobre, le premier des trois rendez-vous entre le 44e président des Etats-Unis et celui qui aspire à devenir le 45e.

Alors que dans un mois, nous connaîtrons le nom du prochain président des Etats-Unis, Katya Long dresse un premier bilan de la campagne: "Ce qui me frappe, c'est que l'on s'oriente de plus en plus vers des campagnes basées sur l'image et non sur des faits. Depuis le début de la campagne, Romney dit tout et son contraire. Il nie devant 63 millions de personnes avoir tenu un discours différent en début de campagne sans que personne ne le reprenne. En gros, ce qui s'est passé lors de ce premier débat, c'est qu'Obama semble avoir refusé de débattre face à tant de mensonges assumés. Le problème, c'est qu'au-delà de cela, les médias ne font pas leur boulot correctement. Ils adoptent une posture systématiquement neutre. Si un candidat dit que le ciel est vert, il faudra le laisser dire car toutes les opinions se valent! Et les journaux qui font du fact-cheking après le débat, ce n'est pas suffisant. C'est trop tard, les opinions sont faites. Ce qu'il faut, c'est un vrai modérateur de débat, qui ne reste pas en retrait et assure un minimum d'intégrité intellectuelle".

Obama aura-t-il eu suffisamment de temps pour se ressaisir? Réponse le 16 octobre prochain pour son deuxième face-à-face avec Mitt Romney. En attendant, il observera la prestation de son colistier ce jeudi soir: le duel des vice-présidents sera, à n'en pas douter, instructif pour la suite.

Caroline Grimberghs (avec l'AFP)

Les commentaires sont fermés.