Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/10/2012

Pour Schwarzy, Démocrates et Républicains se sont trop éloignés

arnold schwarzenegger,californie

Au Lutétia, un hôtel quatre étoiles de Saint-Germain-des-Près, ce vendredi: Arnold Schwarzenegger, massif, tranquille, le visage maquillé, rencontre la presse pour présenter "Total Recall", 657 pages d’autobiographie. L'occasion pour l'ancien gouverneur de Californie d'aborder les élections présidentielles à venir.  "Je n'ai jamais considéré que les démocrates étaient des méchants", déclarait-il il y a quelques semaines. "Rappelez-vous, j'ai été marié à une démocrate pendant 25 ans", a ajouté l'ancien mari de Maria Shriver, la nièce de John F. Kennedy.


arnold schwarzenegger,californiePour qui votera l'ancien gouverneur républicain de Californie? "Je vais regarder les deux prochains débats. Les choses peuvent encore changer. Je vais garder mes yeux et mes oreilles grands ouverts et les regarder avec beaucoup d'attention" a-t-il déclaré à la presse il y a deux jours.

"Il y a le sentiment aux Etats-Unis que les Démocrates sont allés trop loin à gauche et les Républicains trop loin à droite. Si les deux partis ne se rapprochent pas, le travail ne peut pas se faire à Washington."  Au sujet de la course à la Maison Blanche, "Governator" a habilement esquivé une question sur le nom du candidat qu'il soutenait. Il promet qu'il va "suivre de très près les deux prochains débats" entre Barack Obama et Mitt Romney. Se présentant comme un militant pour la refonte du centre sur l'échiquier politique américain, il pointe "l'inefficacité de la polarisation des idées et du bipartisme en politique".

Du coup, il juge que "rien ne se passe à Washington""la situation est bloquée". "Il va pourtant falloir que les deux partis (politiques) se rapprochent (...) et que les 'libéraux conservateurs' résolvent les problèmes des gens, sans quoi c'est qu'ils sont irresponsables", tranche-t-il en soulignant que lui n'est pas adepte de la langue de bois, un sport national chez les hommes politiques.

Il y a quelques jours, l'acteur se fendait également d'un communiqué pour soutenir la politique de rigueur budgétaire que François Hollande entend instaurer en France.

Il a également fait la promotion de son think tank, l’Institut Schwarzenegger de politique étatique et mondiale à l’Université de Californie du Sud (USC), laissant entendre qu'il n'avait accompli que la moitié de ce qu'il espérait faire en tant que gouverneur. Il espère pouvoir accomplir l'autre moitié avec son institut, doté par lui-même et d'autres de 20 millions de dollars (15,5 millions d'euros). Arnold Schwarzenegger compte notamment aborder les questions de la faim dans le monde, les soins de santé et le réchauffement climatique. "Aucune idéologie n'a le monopole des solutions", a-t-il déclaré. Selon lui, la coopération entre démocrates et républicains est essentielle à la résolution des problèmes du pays.

avec Virgnie Roussel, à Paris et l'AFP

Les commentaires sont fermés.