Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2012

Si Mitt perd, Ann veut avoir la paix

mitt romney,ann romney,tagg romney,josh romney

La femme du candidat républicain Mitt Romney a déclaré qu'elle ne ferait plus de campagnes électorales si son mari ne remportait pas l'élection présidentielle américaine. "Il ne se représentera plus, et moi non plus", a déclaré Mme Romney quand le présentateur lui a demandé si une défaite à l'élection présidentielle signifierait la fin de la carrière politique de son mari.


Ann Romney a déclaré dans l'émission "The view" sur ABC que cela avait été "quelque chose de très difficile" d'emmener sa famille une nouvelle fois en campagne après avoir déjà perdu les primaires républicaines en 2008. Elle a ajouté qu'elle avait accepté car elle sentait que son mari pouvait apporter la prospérité économique en Amérique, mais qu'elle ne le ferait "absolument" pas si Mitt Romney échouait cette fois-ci.

mitt romney,ann romney,tagg romney,josh romneyAnn n'est pas la première, dans la famille Romney, a exprimé que le choix politique de Mitt est parfois lourd à porter. Il y a quelques mois, Josh Romney disait ceci: « Nos vies sont plutôt bien comme elles sont. C’est le genre de moment où l’on se dit que concourir est une bonne chose pour le pays et pour notre père mais pas nécessairement pour nous». Le fils du candidat républicain est d'ailleurs également apparu au cours de l'émission d'ABC. Le jeune père de 5 enfants a annoncé qu'il n'avait, à titre personnel, aucune ambition politique. Il a également été interrogé sur la blague de son frère Tagg. Après le débat controversé de cette semaine entre les deux candidats à la présidentielle, le garçon avait déclaré qu'en regardant Barack Obama attaquer verbalement son père lors du débat présidentiel de mardi, il avait eu envie de "lui en mettre une". Josh Romney a affirmé qu'il pouvait assurer que le président américain n'avait pas à s'inquiéter. "Mon frère m'a déjà frappé quelques fois et je peux vous assurer que le Présdident n'a rien à craindre de lui" a-t-il ironisé avant d'enchaîner plus sérieusement: "Vous savez, ça n'est pas simple de regarder son père se faire critiquer par les médias et le Président Obama. Mais je suis sûr qu'il ne le pensait pas".

Tagg Romney, 42 ans, interviewé par Bill LuMaye, présentateur d'une station de radio de Caroline du Nord, mercredi soir au lendemain du débat entre les deux candidats, a ajouté que cette course à la Maison Blanche, extrêmement serrée selon lui, pesait lourd sur les proches des candidats.

 

avec AFP

Les commentaires sont fermés.