Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/10/2012

Obama 2-Romney 1: c'est gagné?

boca raton,debate,floride,boca ratonney,barack obama

A la fin, il n’en restera qu’un. Mais lequel ? Dans moins de trois semaines sera désigné le nouveau président des Etats-Unis. Cette nuit, en Floride, les deux candidats se sont retrouvés pour un troisième débat, consacré aux questions de politique étrangère. Il  y aura finalement eu quelques embardées sur les questions économiques, celles qui inquiètent le plus les citoyens américains selon les sondages réalisés dans la population. L’occasion pour Mitt Romney de reprendre de l’assurance dans un débat où, sur les questions internationales, il apparaissait en retrait.


boca raton,debate,floride,boca ratonney,barack obama"Les revenus américains ont décrus pendant 4 ans. Des millions d’américains luttent pour avoir du travail. 7 millions d’e personnes vivent de l’aide sociale, … Je n’aime pas que le gouvernement fédéral nous enfonce de plus en plus" : Mitt Romney a égrené ce qu'il estime être les échecs de la politique de Barack Obama qui, lui, a reproché au Républicain les délocalisations dont il se serait rendu coupable lorsqu’il était président de Bain Capital. Le Président propose des primes d’encouragement aux entreprises venant s’installer aux USA .

A la question: "quelle est la menace la plus importante à venir pour la sécurité nationale?", Barack Obama répond les réseaux terroristes là où Mitt Romney s'inquiète plutôt du nucléaire iranien. Des deux côtés, une volonté commune: que les Etats-Unis conservent sur la scène internationale un rôle de leader incontesté. Un chapitre important de la rencontre était consacté aux relations avec la Chine, certains s'inquiétant de voir les déclarations chocs de Mitt Romney et craignant une guerre commerciale en cas d'élection du Républicain. Il s' en est défendu: "La Chine est un pays un peu comme le nôtre : elle veut sauver le monde et éviter le chaos. Il faut s’engager avec la Chine et ne pas en faire un adversaire. Mais de manière responsable bien sûr.  Ils doivent malgré tout respecter les mêmes règles que les autres. Il faut dire à nos amis chinois que leur jeu agressif ne peut pas continuer. On ne peut pas voler la propriété intellectuelle des autres. On ne peut pas continuer comme ça même si on veut qu’elle soit notre partenaire elle ne peut pas nous écraser".

Dans leurs déclarations de clôture, les deux candidats se sont adressés directement au peuple, à ceux qui dans quelques jours se rendront aux urnes. "Maintenant, vous avez un choix à faire. En 4 ans, nous avons réalisé d’énormes progrès pour nous sortir des politiques menées par mes prédécesseurs : guerres prolongées, déficit, grosse crise économique. Le gouverneur Romney veut nous ramener à ces politiques. Moi, je veux renforcer le pouvoir américain, je veux que le pays se réindustrialise en remerciant ceux qui viennent investir chez nous. Je veux maîtriser notre propre énergie en développant les énergies du futur sans oublier le pétrole. Je veux que notre système éducatif soit le meilleur du monde. Et je veux demander aux plus fortunés de faire un effort supplémentaire pour pouvoir investir dans ce qui assurera notre position. Je maintiendrai nos forces militaires puissantes mais après une décennie de guerre, nous devons construire notre nation, sur notre territoire. Nous savons rebondir car nous sommes solidaires et si j’ai le privilège d’être réélu, je travaillerai d’arrache pied pour que l’Amérique soit la plus grande nation de la Terre" a commencé Barack Obama. Le mot de la fin revenait à Mitt Romney : "Je suis optimiste et excité quant aux perspectives d’avenir. Je veux que notre leadership continue pour que le monde et notre pays soit plus sûr. Je m’assurerai que notre économie progresse et je propose une voie différente : un budget équilibré, remettre les gens au travail, etc. Il faut un Président capable de travailler avec les deux grands partis. J’ai su le faire dans mon Etat [Ndlr : le Massachussetts], avec les démocrates. Je saurai le faire à Washington car je sais ce qui est nécessaire. C’est à nous de reprendre le flambeau. Je veux être votre leader fort, je demande votre vote, je souhaite être le prochain président des Etats-Unis  pour aider et soutenir cette grande nation et faire en sorte que l’Amérique reste l’espoir de la Terre»

boca raton,debate,floride,boca ratonney,barack obamaPour Philippe Gassot, correspondant de TV5 Monde à Washington, interrogé juste après le débat, la victoire de cette troisième rencontre peut-être attribuée à Barack Obama. Sur TV5Monde, il déclare : "Il connaît parfaitement les dossiers et a eu réponse à tout. Mitt Romney, en face, paraissait fatigué, hésitant. Et même transpirant. Obama n’a pas trop exploité son avantage mais il planait au dessus des problèmes qui étaient évoqués.  Ce débat était moins agressif que les précédents mais on pouvait sentir l’énorme pression.  On a pu voir que le plus aguerri des deux a marqué des points. Maintenant, il va falloir suivre les sondages qui n’accompagneront peut-être pas la tendance victorieuse d’Obama".


Caroline Grimberghs

Les commentaires sont fermés.