Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/10/2014

Mailing list: mine d'or pour les Partis qui abreuvent l'opinion publique d'emails personnalisés

unnamed.png

En période de campagne électorale, on ne compte plus le nombre d'emails qui tombent chaque jour dans les boîtes de réception des Américains. Ils se sont un jour inscrits à une newsletter, ont répondu à une enquête organisée par l'un des deux partis, ont participé à un concours avec à la clé une rencontre avec le Président, .... Ils ont, à ce moment là, offert en pâture leur adresse email qui, depuis, a rejoint une mailing list, véritable mine d'or pour les partis. Ce 13 octobre, pas moins de 7 messages personnalisés ont été envoyés. Signés Barakc Obama ou Hillary Clinton, ils "comptent sur vous!"


Ces emails visent à donner le sentiment à l'électeur que son vote est primordial, que sa participation, par le biais d'un don financier à l'équipe de campagne ou en s'impliquant dans son quartier, dans son école, dans son boulot, est fondamentale pour assurer la victoire de son camp. Ce 13 octobre, Barak Obama himself (c'est du moins ce que veut nous faire croire le Parti Démocrate) s'adresse à vous dans un email qui vous est personnellement adressé. Intitulé "Absolutely Urgent", il n'y va pas par quatre chemins:

Caroline — After millions of dollars in Republican attacks, control of the Senate could come down to a single seat. 

We can win if you stand up to these attacks right now. But I'll be blunt: If you do nothing, we risk losing. 

Caroline, there are only 23 days left until the election. And the final fundraising deadline of the election is in just 72 hours. Time is running out. 

Will you pitch in today to stop a Republican Senate takeover? 

I know I can count on you. 

Thanks,

Barack Obama 

Quelques heures plus tard, c'est Hillary Clinton qui s'y colle:

We can do this, Caroline. But we all need to step up and do it together. Will you join me?

logo-GOP.png

Idem au Parti Républicain. Ce matin, Mike Shields, Chief of Staff du Parti Républicain décidait de transmettre aux Américains rien de moins que les notes qu'il a prises lors de la dernière réunion de campagne. Au programme: le point sur les finances de campagne (et accessoirement, la nécessité de continuer à récolter des fonds pour ne pas se laisser distancer par les Démocrates), les résultats des derniers sondages à quelques jours des élections, etc.

Aux Etats-Unis, pendant une campagne électorale, le mot 'transparence' est sur toutes les lèvres: les Américains doivent tout savoir. Il faut tout leur dire, leur livrer tous les secrets, leur donner l'impression qu'ils sont impliqués à 200% dans la campagne. Même si l'électeur ne le demande pas nécessairement ...

Caroline Grimberghs

10:50 Publié dans midterms | Lien permanent | Commentaires (0) | |

Les commentaires sont fermés.